Vous n'avez pas votre "Pola" ?

APN_Canon_128
Polaroïd réinvente le Polaroïd.

La photographie numérique s’étant largement imposée devant la photographie argentique, il est difficile de trouver un appareil photo compact qui ne soit pas un APN (Appareil Photo Numérique). Bien évidemment, l’APN nécessite un traitement informatique pour le « développement » (on peut dire « impression » désormais), ce qui bien souvent inclut un micro-ordinateur.

Heureusement, le concept de l’instantané est aujourd’hui réinventé par son inventeur, j’ai nommé Polaroïd. Souvenez-vous de ces appareils permettant de prendre des photos, de mauvaise qualité certes, mais développées instantanément par l’appareil (enfin fallait bien attendre une bonne minute que le « rendu » soit effectif), et que l’on pouvait délivrer quasi-immédiatement à la personne intéressée.

Finalement, Polaroïd avait inventé la photo qu’on pouvait consulter tout de suite, à l’instar de l’APN, et même imprimer sans passer par un matériel externe, ce que ne fait pas l’APN.

APN_Polaroid


Et bien, Polaroïd a réinventé son concept, mais cette fois-ci en numérique. L’appareil nommé « PoGo Instant Digital Camera » est un APN muni d’une imprimante permettant d’imprimer un cliché dans la minute, après l’avoir éventuellement corrigé ou recadré à l’aide de l’appareil lui-même. Ainsi, plus besoin d’ordinateur, de Photoshop ou même d’imprimante pour réaliser des photos numériques.

Ne vous attendez pas à des miracles de qualité, ni au niveau de la photo (objectif très moyen, photo 5 méga-pixels), ni au niveau de l’impression, mais cet appareil conviendra, cela est sûr, à grand nombre de gens pour qui la photo n’est pas une occupation à part entière et qui maîtrisent peu l’informatique.


Il est néanmoins possible, pour les gens souhaitant seulement développer sur papier les photos qu’ils prennent avec un APN, de passer sur une borne de développement numérique des photos, ou de s’en remettre à leur commerçant préféré.

Quelques souvenirs des Écrins...

Marmotte
Pour les amateurs de photos, j'ai mis dans ma galerie quelques photos réussies de mes vacances estivales dans le Massif de l'Oisans et dans le Parc des Écrins. Bon, ça fait des années que je visite cette région, cette zone des Alpes françaises, mais je ne m'en lasse pas. Même si j'ai dû déjà prendre des photos similaires, je trouve celles-ci particulèrement réussies. Toutes les photos ont été prises avec un Réflex argentique Canon EOS-500N. Je n'ai pas encore d'appareil numérique me permettant de prendre des photos de cette qualité. Même si un numérique permet de donner une image parfaite ou presque, le côté "impressionniste" reste l'apanache de la pellicule, à mon sens, et je garderai mon appareil encore assez longtemps.

Le diaporama, c'est ici. (en musique)

Le Monde de la Photo en ébullition...

Reflex-Nikon-TR
Dans le monde de la photo, c'est le carnage ! Après l'annonce de Kodak d'une prochaine restructuration accompagnée de 30000 licenciements, celle de Nikon qui abandonne sa production d'appareils photos argentique (sauf le modèle "F6" bien connu des pros) pour se livrer au tout numérique, c'est désormais au tour de Konica Minolta de laisser tomber la "photo", transférant ses compétences sur ce secteur à Sony, qui lui développe le tout numérique.

Le monde de la photo est donc en plein remaniement, et on voit progressivement (mais assez rapidement) disparaître la photo argentique laissant la place au numérique. C'est dommage car la photo argentique a encore beaucoup d'adeptes et possède encore de nombreux avantages qui la font préférer au numérique :
  • Les déclencheurs des reflex traditionnels sont plus rapides que dans les numériques
  • La qualité argentique est plus "artistique" que celle du numérique qui est souvent trop réaliste (c'est un peu la même différence qu'entre le cinéma et la vidéo)
  • A qualité égale, les reflex argentiques sont moins chers que les reflex numériques.
Le numérique présente cependant des avantages certains :
  • Qualité d'image quasi parfaite (voire "trop" parfaite) sur certains appareils
  • Prix peu onéreux sur les entrées de gamme (hors reflex)
  • Traitement numérique de l'image hautement facilité, et instantanéité du visionnage.