PC vs Mac : encore plus drôle avec la sortie de Windows 7

iMac_intel_transp
La sortie annoncée de Windows 7, le remplaçant qui devrait faire oublier à Microsoft la gamelle "Vista", se fait attendre, alors qu'Apple a lancé depuis plusieurs semaines son nouveau félin (Snow Leopard). Mais déjà pointent les campagnes publicitaires censées nous vendre ce nouveau logiciel.

Je ne sais pas à quelle agence publicitaire a fait appel la firme de Redmond pour ses publicités, mais le résultat est tout simplement risible. Pour paraphraser le maire de Bordeaux, Alain Juppé, je dirais en voyant ces "spots" que l'on "se fout du monde" ! Mais voyez vous-mêmes :


On peut dire qu'ils ont fait beaucoup d'efforts pour le choix des prénoms... Pubs mal jouées, débilisantes et en plus mal filmées (on ne voit rien du produit), privé de la publicité comparative, Microsoft est absolument incapable de nous pondre des campagnes de pub correctes.

Rien à voir évidemment avec la campagne d'Apple "get a mac" qui nous fera également rire, mais pas pour les mêmes raisons...

OSWars : le Retour des Clones

OpenMac_transp_100px
Une petite société, Psystar, qui fabrique des ordinateurs, a attiré récemment l'attention sur elle en annonçant être en mesure de commercialiser un « Clone Mac ». Pour ceux qui ne le savent pas, un clone mac est une machine compatible Macintosh. A l'origine, seule la société Apple Computers fabriquait des Macintosh, mais elle s'est ensuite mise à licencier son système d'exploitation à d'autres constructeurs informatiques. Sont apparus des clones de Macintosh qui ont bien failli causer la perte d'Apple. Une histoire des clones macs ici.

Cette société annonçait commercialiser un clone de mac, en fait un vulgaire PC, mais équipé d'une puce émulant le programme EFI, permettant de démarrer MacOS X. Ce PC était vendu à partir de 399$ et se comparait au mac mini (sauf qu'il n'était pas mini). Pendant un temps, et après s'être interrogé sur la légalité de l'affaire, on a pensé à un retour officieux du Clone Mac. Or, certains ont cherché à approfondir la question et l'offre semble s'être volatilisée. Apple a-t'elle mis son grain de sel dans l'histoire ou bien verra-t'on prochainement le retour des clones macs ?

OpenOffice.org projet Mac lance un don pour la WWDC 2008

WWDC08small
Le projet de portage d'OpenOffice.org sur la plateforme Mac avance, la société Sun ayant déjà mis à dispo deux développeurs à (presque) temps plein sur le projet. Eric Bachard, superviseur du projet en France, lance un appel à don, non pas pour financer le projet, mais pour payer le voyage d'un ou plusieurs développeurs à la WWDC 2008 (Conférence des développeurs Apple) qui a lieu à San Francisco mi-juin.
Si vous souhaitez soutenir le projet et accélérer l'arrivée d'un OpenOffice natif Mac et stable, vous pouvez faire un don soit par virement international (voir sur cette page), soit par Paypal.

Le plus simple pour faire le don est de passer par Paypal, surtout si vous y avez un déjà un compte. Vous pouvez cependant en créer un facilement. La page pour le paiement Paypal est en allemand. Une fois saisies les informations de votre compte (e-mail et password), ça repasse normalement en français. Sur la première page en allemand, procédez comme suit :
1) Indiquez la valeur « MacPorting » sur la ligne tout en haut de la page, dans la zone libellé « Artikel » (important)
2) Indiquez la valeur de votre don (en euros) dans la zone « Stückpreis »
3) Cliquez sur le bouton « Summe neu berechnen » pour mémoriser la somme de votre don.
4) Saisissez l'adresse courriel et le mot de passe pour votre compte Paypal dans le cadre de droite dans les zones « E-mail » et « Passwort ». Cliquez sur le bouton « Einloggen » pour vous logguer avec votre compte Paypal. Si vous n'avez pas de compte Paypal, vous pouvez en créer un sur cette page.
5) Une fois identifié, le reste est en français, suivez les instructions pour vérifier et confirmer votre don.

Windows Vista : êtes-vous prêt ?

WindowsVista_logo
La sortie de Windows Vista pour le grand public est annoncée à J-2. Cette version promet pas mal de changement, au moins dans l'interface du système. Il est vrai que depuis Windows 95, Windows n'avait pas tellement évolué et l'interface apparaissait comme assez désuète. Avec Windows XP, une tentative (malheureuse ?) de créer une interface plus colorée et « branchée » avait été faite. Avec la sortie de Windows Vista pour le grand public, le slogan de Microsoft pour l'occasion est : «Êtes-vous prêt ?».

En tant qu'utilisateur MacOS X, je vais tenter de répondre à cette question en analysant, sur le papier, les nouveautés proposées de Windows Vista. Lire l'article complet .

MacOS+Windows avec Parallels Desktop

Icone Parallels
Depuis quelques mois, Parallels Desktop est disponible pour Windows, MacOS X et Linux. Permettant de faire de la virtualisation (lancer plusieurs systèmes d'exploitation en même temps sur la même machine), celui-ci est apparu sur MacOS X depuis que les machines Mac tournent grâce à des processeurs Intel. On peut en effet lancer Windows à l'intérieur du système MacOS X et continuer à utiliser ses applications favorites sur Mac tout en manipulant Windows dans une fenêtre, pourvu que l'ordinateur soit doté de suffisamment de mémoire vive.

Jusqu'alors, on lançait Windows (sans ralentissement) mais le bureau de Windows apparaissait dans une fenêtre sur le bureau du Mac. On pouvait passer en plein écran et ainsi ne plus voir MacOS X (avec un joli effet de transition « Cube 3D »). La nouvelle version en beta permet désormais de concilier le mode plein écran et le mode fenêtré en intégrant les fenêtres des applications Windows et la barre des tâches directement sur le bureau du Mac, comme le montre cette copie d'écran.
Par ailleurs, pour exécuter Windows, il fallait auparavant l'installer dans une « image disque virtuelle », on ne pouvait pas exécuter une installation de Windows figurant sur une partition du disque dur de l'ordinateur. Mais cette nouvelle version gère désormais l'installation de Windows obtenue grâce à Bootcamp, l'utilitaire d'Apple. Il est donc possible (théoriquement, car cela ne fonctionne pas pour l'instant chez moi) de démarrer Windows sur la version installée en « double boot ». Un pas de plus vers la virtualisation ...

Adieu Powerbook, Bienvenue MacBook Pro !

indexfrontrow20061024 fond bleu
Ce nouvel article commence par un détour par l'Apple Expo le 16 septembre 2006. Là, j'ai craqué (alors que j'avais décidé que non) pour le dernier MacBook Pro, machine pro "Intel" d'Apple, et portable de surcroît. L'achat de cette nouvelle machine me force à abandonner mon vieux mais pas si vieux que ça, Powerbook G4 qui tenait pourtant encore bien la route depuis 3 ans, date de mon premier Macintosh.

L'article montre ce qui différencie les deux machines, entre autres choses... bonne lecture.

Windows XP sur MacIntel

WindowsXP_Mac
Ca y est, il l'ont fait ! Windows XP peut démarrer et fonctionner sur les derniers Macs, à base de processeurs Intel Dual Core. Le site Onmac.net, qui proposait un concours récompensant le premier qui arriverait à faire tourner Windows XP sur un Mac Intel, a enfin récompensé deux développeurs (13854$ de prime à se partager) qui ont mis au point un nouveau "boot loader" capable de faire démarrer à la fois MacOS X et Windows XP.
Le challenge était de permettre à Windows XP de démarrer ainsi que MacOS X, ce qui était impossible de par la nature du "boot loader" des nouveaux macs (EFI) non géré par Windows XP. Les responsables du projet viennent de mettre à disposition leur fameux boot loader.
Pour les gens qui, comment moi, utilisent un Mac pour leurs loisirs et un PC dans leur boulot, les MacBook pro représentent désormais l'alternative d'un ordinateur portable compatible avec les deux systèmes. La prochaine étape ? Faire fonctionner Windows dans MacOS X avec des performances acceptables...

Bill Gates présente « Tiger »

Windows-Tiger
Presque deux ans après la sortie officielle de la dernière mouture du système Mac (MacOS X.4 "Tiger"), Bill Gates présente au nom de Microsoft la prochaine version
de Windows : Windows Vista. Nommé précédemment Longhorn, le système tant attendu et longtemps repoussé fait aujourd'hui beaucoup rire les adeptes du Macintosh par sa similarité avec MacOS "Tiger". D'ailleurs, on se souvient, lors de la présentation de Tiger, des affiches de présentation de Tiger qui contenaient des messages à l'attention de Microsoft comme la célèbre "Redmond, vous pouvez sortir vos photocopieurs".

Des petits malins ont trafiqué la vidéo de présentation de Windows Vista : tout en conservant la voix de Bill Gates, ils ont collé dessus des images de Tiger, montrant que tout ce qu'annonce Bill Gates existe déjà dans Tiger depuis 2004, alors que Windows Vista n'a toujours pas de date de sortie officielle... Les 3 vidéos ici.

Apple réalise sa 2ème migration matérielle.

indexintellogo20060109(fond
Pour la deuxième fois de sa carrière, la société Apple réalise un changement d'architecture matérielle pour ses ordinateurs : c'est lors de la MacWorld de San Francisco de ce 9 janvier qu'ont été présentés les nouveaux modèles de Macintosh qui tournent cette fois à l'aide de micro-processeurs Intel, abandonnant le PowerPC d'IBM et Motorola.

Deux modèles sont présentés : le nouvel iMac et le MacBook Pro. Le MacBook est le successeur du Powerbook G4, qui perd son nom de Powerbook car il rappelle trop le nom PowerPC. Non, les nouveaux macs sont Intel Inside, mais doivent rester des macs ! Ils sont équipés du processeur Intel Dual Core, successeur du Pentium M, et dont la fréquence d'horloge monte pour l'instant à 2 Ghz. De part leur processeur et leur architecture, ces nouvelles machines affichent une puissance accrue et même bien supérieure aux anciens macs. Ce sont les premières machines équipées de ces processeurs.

A noter qu'à cause de ce changement d'architecture, les nouveaux macs feront fonctionner trois types de programmes :
  • Les programmes indiqués comme «Universal» fonctionneront de manière native à la fois sur les macs équipés de processeurs Intel et ceux équipés de PowerPC.
  • Les anciens programmes Mac pour processeurs PowerPC pourront s'exécuter grâce à l'émulateur Rosetta avec un niveau de performance inférieur à leur fonctionnement sur machine à base de PowerPC.
  • Certains programmes pour Windows pourront fonctionner avec un émulateur avec un niveau de performance équivalent avec celui qu'ils auraient sous Windows.

One more thing...

images-1
"One more thing..." : c'est la tournure de phrase qu'emploie Steve Jobs, le patron d'Apple, lors de ses fameuses Keynotes. Cela veut dire qu'il n'a pas tout dit et qu'il vous réserve une surprise. En général, le meilleur est pour la fin.

En ce moment, Steve Jobs accumule les annonces. Pas de révolution, mais un max de "petites" choses. En août, on avait droit à la Mighty Mouse, pour l'Apple Expo, ce fut l'iPod nano. Hier soir c'était un nouvel iMac avec webcam intégrée, le nouvel iPod vidéo, une télécommande universelle bluetooth pour transformer le mac en média center, à l'aide d'un nouveau logiciel, FrontRow.