Fin du procès SCO contre le monde Linux

standard_tux(linux)_gosseyn
Le 10 août dernier a eu lieu la conclusion d'un procès engagé depuis 4 ans par The SCO Group inc contre IBM et Novell, et à travers elle contre le système d'exploitation Linux, sur lequel SCO clamait des droits, accusant les développeurs de Linux d'utiliser du code source appartenant à SCO.

The SCO Group vient de perdre son procès contre Novell, qui comme d'autres sociétés, participe au développement et à la distribution du noyau Linux.
Si l'issue du procès a démontré que Linux ne contenait, contrairement aux accusations de SCO, aucun code Unix sous license, il a été en outre fixé que les droits liés à UNIX et Unixware n'appartiennent pas à SCO mais à Novell, qui comme IBM participe au noyau Linux dans le respect de son fonctionnement « open source ».

Il s'agit donc de la fin d'une procédure de 4 ans engagée par SCO dans le but évident de faire pression sur les petites entreprises (RedHat) et grosses entreprises faisant commerce de Linux (IBM, Novell, etc.) pour qu'elle lui verse de l'argent pour ce qu'elle croit lui appartenir. Certaines sociétés (HP) ont cédé et versé des licences à SCO et d'autres se sont retournées contre elle (RedHat).

C'est une bonne nouvelle pour le monde Linux qui ne semble plus rien avoir à craindre de SCO et peut continuer à travailler tranquille.

Le résumé sur Wikipedia.
La source et les commentaires sur LinuxFR.org

Un spammeur condamné à 30 ans de prison

Christopher_Smith
Marre de recevoir des spams dans votre boîte aux lettres, marre de voir défiler des tonnes de messages qui cherchent à vous vendre des tonnes de médicaments ? Cela paraît anodin, mais la vente de médicaments par Internet sans autorisation est répréhensible, surtout si l'on considère la dangerosité du fait.
Un spammeur notoire et responsable d'une société de vente de médicaments en ligne (Xpress Pharmacy), Christopher Smith, vient d'être condamné à 30 de réclusion criminelle. On ne peut se réjouir d'une telle peine, mais de savoir que la justice s'occupe enfin de ce genre d'individus rassure un peu. Celui-ci, s'était quand même fait quelques millions de dollars sur le dos de ses potentielles victimes. L'individu a aggravé son cas en menaçant de mort un enfant, témoin lors de son procès. Smith a fait appel de cette décision.