La Fin des Roumains rue des Sorins



Et oui, cela devait arriver... depuis environ un an, un camp de roumains s'était installé dans le terrain jouxtant notre immeuble 32 rue des Sorins. D'abord 2-3 puis 5-6 tentes, elles se transformèrent en cabanes, puis cela devint un véritable bidon ville. Sans eau courante ni tout à l'égout, je vous laisse imaginer le niveau d'hygiène de ce camp. Véritable trafic humain, tout était organisé de façon mafieuse pour faire venir ces roumains dans les conditions les plus insalubres.

Au début, ils n'étaient pas gênants. Puis, avec le nombre, la promiscuité et le manque d'hygiène, cela est devenu une vraie plaie pour le quartier et la rue : odeurs d'urine sur la rue, près de l'arrêt de bus (cool pour ceux qui attendent leur bus), poubelles pleines à craquer, déchets sur le trottoir, odeurs nauséabondes sans cesse, squats dans le quartier... ils s'étaient installés de force un peu partout où un coin semblait abandonné. Débarquant par bus entiers, ils avaient fini par former un vrai village, vivant de mendicité et de rapines...

Aujourd'hui, cela s'est terminé par l'intervention des forces de l'ordre vers 6h du matin, après une année de squat environ.

Un aperçu du squat AVANT :

squat avant

Ce matin à 8h, la démolition commençait :

Bidon-ville-4-07-à-8h

Et en fin de journée, le village semblait avoir subi un raz-de-marée :

Restes-du-bidon-ville_1024