par Gosseyn (), le 3 mai 2010.

HP rachète Palm


On a appris cette semaine la nouvelle suivante : la société Palm est rachetée par le géant Hewlett-Packard pour la somme de 1,2 Milliard de dollars, achat prenant effet au mois de juillet 2010. Quelle avenir pour Palm dans ce rachat ? Quels avantages pour HP ? Revenons un peu sur l'historique de Palm...

La société Palm Inc. a été créée en 1992 en Californie, USA. L'apport de Palm au PDA a été essentiellement le suivant : la démocratisation de l'assistant personnel tactile, sans clavier, avec utilisation d'un stylet. Le Palm Pilot (1997) a été le premier d'une série de modèles qui ont fait le succès de Palm. Palm n'est pourtant pas l'initiateur de ce genre d'appareil puisqu'on connaît le Newton d'Apple, lancé en 1992, puis abandonné par la suite, pour cause d'échec commercial. Palm avait pourtant licencié son système d'écriture "Graffiti" à Apple pour son Newton. C'est le même système qui sera utilisé par la suite sur tous les modèles Palm utilisant un stylet.

apple_newton_vs_palm_pilot

Apple Newton vs PalmPilot




Comme le Psion, le "Palm" avait adopté un esprit et une simplicité d'utilisation qui ont fait son succès. Bien adapté aux écrans de petites tailles et monochromes (au départ) et réactif sur des micro-processeurs peu puissants, le système PalmOS a remporté un vif succès.

Après le rachat de Palm Inc. par USB Robotics (1995) puis par 3COM (1997), une équipe de Palm quitte la société, mécontente de l'orientation qui est prise, et fonde Handspring, qui fabriquera des modèles concurrents, fonctionnant également avec le système PalmOS. Le nom de leur modèle est "Visor", modèle qui apportait un peu de "fun" au niveau de la présentation, comme une coque colorée et translucide.

handspring_visors



En 2001, Palm rachète la société Be inc et son système d'exploitation, BeOS, que les membres d'Ubix connaissent bien. Palm devait profiter des technologies de BeOS pour les intégrer à PalmOS, mais il semble que Palm n'en ait jamais rien fait, et que seuls les équipes de développement aient été utilisées.

En 2002, Palm fonde une société tierce qui se chargera de la conception et la commercialisation du système d'exploitation PalmOS : PalmSource. La société originelle, chargé de la fabrication des appareils, est renommée PalmOne. Le système PalmOS devait être licencié aux constructeurs suivants : Palm, Sony, Kyocera et Handspring.

En 2003, PalmOne rachète son concurrent Handspring.

A gauche, le "Visor" fabriqué par la société Handspring, dissidente de Palm.





Ci-dessous, une présentation des fonctions du Palm Lifedrive, à base de disque dur.


lifedrive_schema



En septembre 2005, PalmSource est rachetée pour une société japonaise : Access. PalmOne introduit ses premiers PDA à base de Windows CE.

En 2007, Palm est partiellement rachetée par un fond d'investissement américain (25% des parts). Palm annonce un netbook en configuration légère, le Foleo, qui est abandonné quelques semaines plus tard et ne verra jamais le jour.

En 2009, le Palm Pré est annoncé pour affronter la concurrence rude de l'iPhone d'Apple et aussi parce que le système PalmOS est maintenant dépassé et doit se renouveler. Palm introduit avec le Palm Pré son nouveau système WebOS, basé sur un noyau Linux.

En avril 2010, HP annonce le rachat de Palm, qui sera finalisé en juillet.


Pourquoi ce rachat et quelles attentes pour HP et pour Palm ?

Malgré l'affection qu'on peut porter aux produits Palm et l'existence de nombreux fans de cette marque, dont j'ai fait partie, Palm dépérissait depuis plusieurs années, après avoir été leader de ce marché et aussi très bien placé sur le marché du smartphone aux USA. Alors précurseur du tout tactile, Palm avait décidé de passer aux smartphones à clavier (il parait qu'on doit dire "ordiphone" maintenant) pour concurrencer RIM (Blackberry) et ensuite de passer sur système d'exploitation Windows Mobile pour concurrencer l'ensemble des constructeurs fournissant des appareils équipés de ce système (dont HP).

palm_treo_700



PalmOS dépassé, pour tout ce qui concerne la partie "connectée", et notamment les technologies sans fil, parts de marché grignotées par RIM, Palm n'a pas su faire évoluer ses technologies propriétaires et se devait de réagir en faisant évoluer ses appareils, matériellement et au niveau des logiciels embarqués.

Erreurs stratégiques, semble t'il, car Palm possédait une réelle originalité et une technologie hors pair qu'il aurait du faire évoluer et mettre d'avantage en avant, plutôt que de céder à la mode du bureau mobile vanté par Microsoft, et peu adapté à ce genre d'appareil. Bon, ça c'est mon avis. Mais d'autres ont prouvé (Apple, Google) qu'on pouvait réussir en ne se mettant pas en position d'allégeance vis à vis de Microsoft.

Alors que le déclin de Microsoft dans ce domaine allait s'annoncer, c'est Apple qui a pris la main et innové dans ce secteur avec son iPhone et pris une réelle avance à la fois technologique et en terme de parts de marché. Palm a bien tenté de répondre à l'iPhone avec son Palm Pré, qui même si son système WebOS semble éveiller l'intérêt, n'a pas eu le succès escompté.

A droite, le Palm Treo 700, un smartphone équipé de Windows CE.


palm_tx




Ci-contre, le très beau Palm TX, dernier PDA né sous PalmOS.


La question légitime qu'on peut se poser, est : qu'aurait pu faire Palm de sa technologie s'il y avait incorporé celle de Be Inc (BeOS / BeIA) ? Cela lui aurait-il permis de prendre de l'avance et d'innover ? Nul ne le saura sans doute jamais, car ce temps est révolu, et la partie est perdue pour Palm. Mais elle n'est pas forcément perdue pour HP+Palm.

Quels avantages dans cette acquisition pour HP ? Les analyses sont partagés. HP, éternellement lié à Microsoft après l'abandon de son système HP UX, cherche des voies de sortie avec l'adoption de Linux sur ces serveurs. Sur la plateforme "desktop" et "mobile", HP cherche à s'émanciper.




Sur le marché des smartphones, l'heure est de toute manière à l'émancipation : Apple ayant pris la main sans partager son succès, Google cherchant à devenir le Microsoft version "ouvert" et opensource, Samsung sortant son propre OS "Bada"…
Symbian et RIM se portent toujours bien depuis que les parts de marché de Microsoft dans ce secteur diminuent…

L'avenir nous dira donc ce que HP va faire de son acquisition, si les technologies de Palm lui serviront uniquement pour la plateforme mobile ou bien si HP peut l'utiliser pour innover sur le marché prometteur des netbooks et des tablettes.